top of page

Recette ayurvédique : Le Kitchari

Dernière mise à jour : 23 juin 2021


QU'EST-CE QUE LE KITCHARI ?

Le Kitchari est un plat traditionnel ayurvédique très équilibrant pour les 3 constitutions (vata, pitta et kapha).

La particularité de la médecine ayurvédique est la notion des 6 saveurs : doux (sucré), salé, amer, astringent, piquant, acide.

Cette recette est donc tridoshique car elle contient les 6 saveurs en proportions spécifiques pour équilibrer les 3 doshas.


En Inde, le kitchari est notamment utilisé après une cure de purification appelée Panchakarma, pour guérir certaines maladies, et lors de convalescence.

Il apporte tous les nutriments nécessaires (protéines, glucides, lipides et fibres) afin de redonner de la vitalité aux tissus et à l'organisme lorsque ce dernier a été malade.


Le mot Kitchari signifie « mélange » en sanskrit.

C'est un mélange de deux graines : le riz basmati et le haricot mungo.

Il est possible d’utiliser le haricot mungo (le fameux petit haricot vert) ou bien le haricot mung dal (ce même haricot mungo, mais dépelliculé et cassé en deux).



POURQUOI EN CONSOMMER RÉGULIÈREMENT ?

Contrairement aux autres légumineuses, qui sont elles astringentes, la particularité du haricot mungo est sa qualité alcaline, qui va équilibrer les 3 doshas (Vata, Pitta et Kapha) et réduire l'acidité du corps, afin de purifier l'organisme et augmenter l'immunité.

Cette recette est donc parfaite afin de renforcer le système immunitaire et combattre les virus !

Les épices utilisées vont permettre de rééquilibrer le feu digestif (Agni), d’accentuer le travail de purification des organes internes et du sang, tout en équilibrant les 3 doshas.


Avec le temps, l’accumulation de toxines (via la pollution dans l’air, l’eau et les aliments, ainsi que la mauvaise qualité de nourriture, le stress et les émotions négatives), va affaiblir nos organes internes qui vont se retrouver surchargés dans leur travail d’assimilation des minéraux et nutriments.

Cela va engendrer une sensation de fatigue, des mots de tête, des états inflammatoires, de l’irritabilité, des sensations de nausées, et ainsi augmenter le risque de développer des maladies…

Pour accentuer le travail de détoxification, il est possible de le consommer en monodiète sur une durée allant de plusieurs jours à plusieurs semaines, en mangeant un bol de kitchari matin, midi et soir.

Cela va alléger les organes de digestion, rééquilibrer le feu digestif se situant au niveau de l’estomac (Jathar Agni), afin d’éliminer les toxines (Ama) de l’organisme, donc notre capacité de digestion et d’assimilation se retrouve alors améliorée.

Ainsi, notre capacité de digestion et d’assimilation au niveau mental se retrouve elle aussi améliorée, les idées sont plus claires et la capacité de réflexion et de digestion des informations est plus efficace.


QUELS BÉNÉFICES DANS NOTRE PRATIQUE DE YOGA ?

Par la pratique du yoga, nous cherchons à aplanir le lac de nos émotions, donc notre corps émotionnel, afin que toutes nos perceptions psychiques soient correctes. Or, afin que notre corps émotionnel soit limpide, la pureté de notre nourriture est elle aussi très importante. Tout comme la pureté de nos paroles, de nos pensées, et de ce que l’on prend par internet et tous les écrans.

Ainsi, la qualité et la pureté de notre nourriture vient influencer directement sur nos corps émotionnel et énergétique, influençant notre corps mental et notre capacité à utiliser de manière efficace et optimale notre outil de réflexion et de perception psychique.



RECETTE POUR 4 PERSONNES

2 tasses de riz basmati

1 tasse de haricot mung dal

9 tasses d’eau

1 c à soupe de Ghee (beurre clarifié) ou d’huile de coco

1 c à café curcuma poudre

1 c à café cumin poudre

1 c à café coriandre poudre

1 pouce de gingembre frais (ou en 1 c à café en poudre)

1/2 c à café de poivre noir (si on veut stimuler le feu digestif uniquement)

Sel

Un filet de citron vert

Quelques feuilles de coriandre


1) La veille au soir, bien laver le riz et le mung dal jusqu'à ce que l'eau soit claire, et les laisser tremper dans l’eau toute la nuit afin de retirer l'amidon et faciliter la digestion.

2) Le jour même, égoutter le riz et le mung dal.

3) Préparer le Vaghar : Faire fondre le ghee ou l’huile de coco à feu doux et y ajouter les épices (sans les faire brûler !) 4) Ajouter au vaghar le mélange riz/mung dal égoutté, et mélanger.

5) Ajouter l’eau, porter à ébullition puis baisser à feu doux et laisser cuire pendant 20 minutes environ.

6) Au moment de servir, ajouter un filet de citron et quelques brins de coriandre fraîche.

7) Servir accompagné de légumes à racine cuits comme la carotte, le navet...





75 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2 Post
bottom of page